13177284 10208877293760813 865892900927989568 n 1

BLESSURE D'ABANDON.

13177284 10208877293760813 865892900927989568 n 1          Beaucoup d'entre nous connaissent la blessure d'abandon.    

          On peut la connaître sous différentes formes, que ce soit une

             interprétation durant notre petite enfance ou un fait réel.

         Néanmoins, les ressentis vécus ont crée une blessure engendrant

              des peurs et un comportement conditionnant la vie entière.  

        Lorsque cette blessure est réactivée dans notre présent, elle nous

              déconnecte de notre axe, nous décentrant de nos objectifs.

                                       Nous nous abandonnons...

Nous sommes alors dans la phase de l'auto-sabotage, ayant besoin

d'appui afin d'être soutenu. Cette attente parfois lourde pour un  tiers,

peut créer cette impression d'être de nouveau abandonné lorsque la

                                        réponse attendue ne se fait pas.

            La peur de la solitude accompagne celle d'être abandonnée,

                                           engendrant une dépendance.

                  On se victimise, ayant tendance à dramatiser la situation.

En manque de nourriture affective, On se crée un masque lisse afin de se protéger;

       toutefois, on se sent vide, avec le sentiment de ne compter pour personne.  

 Renoncer à être dans l'attente d'être entendu et considéré par l'autre, nous permet

                        de sortir de cette dépendance en nous  responsabilisant.

                                            Dès lors, on ne compte que sur soi.  

                On ne s'abandonne plus, on devient précieux à son regard!

Ce n'est pas toujours facile comme cheminement; mais il vient un moment où

étouffer sous l'armure que l'on s'est inventée, nous empêche de sortir de sortir

                                                      de notre chrysalide...

 

                                              ~~Peinture Jessica Cloarec~~

 

Epanouissement personnel. Renaissance. Bonheur.