CE QUI NE NOUS CONVIENT PAS...

1381722 513015645454011 1924853629 n 1

"Un jour dans la foule venue l’écouter, se trouvait un homme qui était exaspéré par

                                                              la sainteté de Bouddha.


                                          Il l’insulte, puis s’en va, fulminant de colère.


Longeant les rizières du village, sa colère s’apaise, et petit à petit, un profond sentiment

                                                                  de honte l’envahit....


                                       Comment a-t-il pu se comporter de cette façon ?


                              Il décide de revenir au village et de lui demander pardon.


Arrivant devant ce dernier, il se prosterne et demande pardon pour la violence de

                                                                        ses propos.


Bouddha, débordant de compassion, le relève, lui expliquant qu’il n’a rien à pardonner.


                                     Étonné, l’homme rappelle les injures proférées.


– « Que faites-vous si quelqu’un vous tend un objet dont vous n’avez pas usage, ou que

                                          vous ne voulez pas ? » demande Bouddha.


                   – « Et bien, je ne le prends simplement pas » remarqua l’homme.


                                 – « Que fait alors le donateur ? » demanda le sage.


                                – « Ma foi, il garde son objet » répondit l’homme.


« C’est sans doute pourquoi vous semblez souffrir des injures et des grossièretés que vous

avez proférées. Quant à moi, rassurez-vous, je n’ai pas été accablé. Cette violence que vous

                       donniez, il n’y avait personne pour la prendre » répondit le sage."

                                                                                       *

Il en est ainsi dans toutes les relations que nous entretenons: nous n'avons pas à recevoir

                                       des humiliations, des jugements qui nous diminuent,

                                                          des violences qui nous agressent.

                            Choisissons de les laisser à leur donateur: ils leur appartiennent.

                                     Ils font partie de leur histoire, de leur état de conscience.  

 

                                                                ~~Peinture Geninne~~

Epanouissement personnel. Renaissance. Bonheur.

Commentaires (2)

1. charlotte 16/11/2015

Merci à vous Myriam.
Douce journée.

2. myriam chapelle5 15/11/2015

C'est un signe pour moi, Merci

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau