LORSQUE L'ECHEC CACHE DES PEURS...

1236877 557399644309703 769720166 n 1

Nous vivons en général très mal nos échecs...car nous ne les considérons pas

                                               comme des expérimentations.

Si nous les envisageons comme des apprentissages nécessaires, notre confiance

                                                    en nous ne s'étiole pas!   

Lorsque nous apprenions à marcher, se laissait-on décourager par le fait de

tomber?  Il est vrai que nos parents s'émerveillaient de nos pas hésitants...et cela

                          vous encourageait à vous relever et à persévérer.

                                                                          *

         -Pensez à des situations que vous avez ressenties comme des échecs. 

Ce peut-être une rupture, un "raté" dans votre vie: comment l'avez-vous vécu?

                             Quels étaient les sentiments qui vous animaient?

                (Colère; dépit; découragement; tristesse; culpabilité; etc...)

                    -Quels bénéfices éventuels en tiriez-vous? Si, si...sourire...

                           parfois, il est préférable d'échouer que de réussir!  

                         -Quelles étaient les peurs qui vous animaient alors?   

 

                                          Qu'en pensez-vous avec le recul?

 

"Le gagnant n'est pas celui qui n'échoue jamais, mais celui qui sait utiliser ses

                                                       échecs pour croître."

                                                         ~~Eric Berne~~

 

                                                  ~~ Peinture de Klimt~~

Vivre ses rêves. Combler ses désirs. Satisfaire ses besoins. Epanouissement personnel. Renaissance. Bonheur.