LORSQUE L'ENVIE N'Y EST PAS...

934967 569992339717533 1953974792 n 1Lorsque l'envie n'y est pas... que le sommeil s'accroche encore aux paupières...que le soleil

             nous inspire des envies d'envolée belle...c'est un peu soupe à la grimace.


Ces moments de peu s'habillent gai lorsque  je m'accroche aux moments qui me sont doux et

  tendres, ceux qui me font une embellie dans le gris d'une perspective guère folichonne.

Le simple fait d'y penser, aussitôt mille évocations viennent chatouiller mon sens du plaisir.

                                                  Je veux parler de l'éveil de nos sens!

En PNL, on fait souvent référence au VAKOG,( c'est l'acronyme représentant nos cinq sens.)

                                      car toutes nos expériences en sont issues.

.V comme visuel: je pense tout de suite  à la mer, au mouvement inlassable des vagues...

Mais plus près de moi, je revois le ciel gris bleu d'hier soir, pommelé de roses orangés à

              l'heure du couchant. Et j'imagine très bien les cerisiers du Japon en fleurs...

.A comme auditif: le bruit de la mer, encore et toujours! le clapotis des vagues le long d'une

                   coque de bateau, le crissement des pas sur le gravier, le son de la pluie...

.K comme kinesthésique: ma joue posée sur le flanc de mon chat ronronnant. Le soyeux du

                               satin de soie, l'angora sous la main., la mousse, le pétale..

.O comme olfactif: l'odeur du pain chaud, le café frais moulu, les roses de jardin, le

chèvrefeuille et le jasmin au soir tombant, la menthe et le basilic froissés sous les doigts,

                 la fleur du frangipanier, le parfum pour hommes Anteus de Chanel...

.G comme goût: la glace à la vanille ou au réglisse, la frangipane, l'orange ou la framboise

                                          frais cueillies, certains vins moelleux...


Cette échappée belle au pays des sens m'extrait prestissimo du métro à l'heure de pointe.

Je prends souvent ce chemin de traverse pour m'extraire de l'instant présent et  laisse mes

sens faire la fête. Et le sourire me revient, enchantée de cette incursion au pays des délices.

     Il suffit d'ouvrir ses fenêtres intérieures pour  évoquer ces parenthèses enchantées!

 

Epanouissement personnel. Renaissance. Bonheur.