UN BAUME AU COEUR...LE PARDON;

1601041 814291895250711 654487433 n 1                                              Suite de l'article  précédent "Faim d'amour".

Nous avons tous vécu des moments douloureux qui nous ont laissé des

 blessures à vif. Certaines ne peuvent cicatriser, à force de leur arracher la

 croûte constamment...On dirait même qu'elles grandissent avec le temps.

 Les rancoeurs et les ressentiments nourrissent cette croissance. On se sent

 spolié, trahi par ceux en qui on offrait notre confiance, sali par ceux qui en

ont abusé. Et cette souillure est notre croix, nos épines en couronne sur le

                                                           front.

 Nous nous sentons victime d'une manipulation sordide. Et cette injustice,

nous la traînons, comme autant de lourdes pierres entravant notre démarche.

 Le nettoyage du corps mental et émotionnel est un baume au coeur pour

 panser  les blessures. Il  nécessite du courage, de la remise en question de

 croyances obsolètes, de l'abandon...alors que nous  sommes pétrifiés de

                                    méfiance afin de nous protéger.

Accepter aussi de lâcher notre égo qui alimente notre spleen, nous faisant

croire que notre douleur est unique, que nous en avons le monopole, alors

                                            qu'elle est universelle.  

 

   Ce retour à soi passe par l'amour et le pardon.  Ils lavent et purifient .

 Pardonner, c'est s'ouvrir et laisser partir le poison qui nous ronge.

                          C'est fermer une porte afin d'en ouvrir une autre.

C'est sortir de sables mouvants où l'on s'enlisait afin de cheminer vers

son destin, vers ce qui nous appelle, ce qui répond à l'appel de notre âme.

                                       Le pardon est l'huile sainte.

 Lâcher et laisser aller, c'est partir au-devant de soi, riche de ce que l'on a

                                vécu et de notre nouvelle perception.

     C'est créer son présent, en être responsable en se donnant réponse.

C'est savoir que nous sommes tous des miroirs les uns pour les autres, que

                      nous mettons en vie nos propres projections.

                                La métamorphose nous appartient.

                             Du cocon de la chrysalide au papillon...

 

 

 

Epanouissement personnel. Renaissance. Bonheur.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau