MERE ET PERE DE SON ENFANT INTERIEUR.

2ede874d72197cfd89699eef08571a56 1 1"La plupart des gens ne nourrissent pas leur âme, parce qu'ils ne savent pas comment faire.

Dans cette culture, la plupart d'entre nous, sommes élevés par des parents qui comme le

reste de la société, sont en train de courir aussi vite que possible, en essayant de maintenir

                                  une vie économiquement et socialement "parfaite".

                  Il y a une impulsivité à laquelle l'enfant est soumis, même dans l'utérus.


Dans l'enfance on s'attend à ce que l'enfant soit réalisé. Souvent, le père n'est pas capable de

recevoir l'âme de l'enfant, quelle que soit la petite âme, parce qu'il n'a pas le temps pour la

                                         recevoir ou n'aime pas l'enfant tel qu'il est.


Beaucoup de parents sont trop préoccupés par le fait que leur enfant reçoive le cours de

danse ou de patinage, ait une bonne éducation, et qu'il soit parmi les meilleurs de sa classe.

Ils sont tellement inquiets pour tout ce qu'ils essaient de "donner" à l'enfant, qui ne reçoivent

                                                                         rien de lui.


Par exemple, l'enfant arrive en courant avec une pierre, les yeux pleins d'émerveillement, et dit :

"regarde, c'est tellement beau ce que j' ai trouvé", Et la mère dit : "Remets-la par terre d'où

                                                                          elle vient".

Cette petite âme cesse bientôt d'apporter plus de pierres et se concentre sur ce qu'elle peut

faire pour plaire à sa maman. Le processus de croissance se transforme en une tentative de

                     trouver un moyen de faire plaisir aux autres, au lieu d'étendre l'expérience.

                                        Il n'y a pas de croissance sans une véritable sensation.

Les enfants qui ne sont pas aimés dans leur existence propre ne savent pas comment s'aimer

eux-mêmes. Quand ils sont adultes, ils doivent apprendre à se nourrir, à devenir les mères et

                                                         pères de leur propre enfant perdu."

 

                                                                        Marion Woodman

 

Epanouissement personnel. Renaissance. Bonheur.